Contenu

 

 

Contrats en alternance : bénéficiez de l'aide exceptionnelle de 5000 ou 8000 € 

 

Dans le cadre du plan #1jeune1solution, vous bénéficiez d’une aide exceptionnelle de l’État suite à votre embauche d'un alternant, en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Bonne nouvelle ! Cette aide, prévue jusqu’au 30 juin 2022, serait, selon le nouveau ministre du Travail, Olivier Dussopt, prolongée « au moins jusqu’à la fin de l’année » (en attente de la parution du décret). 

Quelles sont les mesures exceptionnelles pour la formation d’un alternant ?

 

  • 5000 € pour un alternant mineur, 
  • 8000 € pour un alternant majeur (jusqu’à 29 ans pour les contrats de professionnalisation, et au-delà pour les personnes en situation de handicap,  les créateurs ou repreneurs d’entreprise et sportifs de haut-niveau dans le cadre du contrat d’apprentissage).
À noter

Cette aide est attribuée la 1ère année et couvre presque intégralement le salaire de votre alternant. Le contrat doit viser l’obtention d’une certification jusqu’à Bac +5 et, pour les contrats de professionnalisation, d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou l’acquisition de compétences définies par l’employeur et l’Opco (contrat de professionnalisation expérimental).


Les entreprises bénéficiaires

 

  • Les entreprises de moins de 250 salariés, sans condition ;
  • Les entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à respecter un quota d’alternants et de contrats favorisant l’insertion professionnelle 
À noter

Cette aide exceptionnelle se substitue pour la première année du contrat d'apprentissage à l’aide unique, dont bénéficient les entreprises de moins de 250 salariés embauchant un apprenti de niveau CAP à Bac (Bac +2 pour l’Outre-mer).


Comment bénéficier de l’aide ?

 

L’aide est versée par l’Agence de services et de paiement (ASP) qui est en charge de la gestion et du suivi.

Pour l’obtenir, l’entreprise adresse le contrat à l’opérateur de compétences (OPCO). Opco EP contrôle le dossier et le dépose auprès du ministère du Travail pour transmission à l’ASP.

 

Visiter  le site de l’ASP